Articles sur le coaching

Le questionnement de votre coach

L’écoute et le questionnement sont des outils dont votre coach se sert régulièrement tout au long du trajet de coaching.

Vous remarquerez que tout au long du coaching, il ne donne pas de conseils et qu’il n’émet pas d’avis sur ce que vous lui racontez ; il pratique par contre une forme d’écoute : l’écoute active.

Le trajet de développement des compétences d'un coach professionnel passe donc, pour une bonne part, par une formation à l'écoute active.

 

 

Coaching - questionnement du coach

Nos articles sur le coaching

  • Coaching et questionnement

 

  • L'écoute active au service du coaching

    Dans cette écoute, le coach a recours à un type de question très fréquent : la question ouverte ; à la différence des questions fermées (dont le but est d’obtenir une information précise, par exemple, oui ou non ), la question ouverte permet de laisser l’occasion à son coaché de s’exprimer . Un exemple de question ouverte serait : quelle est votre ressenti par rapport à cette situation ? Cette question permet à l’interlocuteur de dire ce qu’il a envie de dire sans avoir été influencé par la question posée par le coach.

     

     

  • Les questions ouvertes permettent notamment au coach de :

    Un coach professionnel expérimenté manie avec fruit le questionnement ouvert afin de :

    • Stimuler la participation active du coaché en l’interrogeant sur ce qu’il pense, ressent dans la situation ( que pensez-vous de ?..)
    • Clarifier certains choix en lui demandant quelles sont les options possibles dans la situation ( quelles sont les options dont vous disposez ?) 
    • Stimuler la mise en place d’actions par le questionnement sur la manière de mettre des choses en place ( comment comptez-vous faire telle chose ? ) 
    • Faire prendre conscience des ressources dont dispose déjà le coaché pour résoudre son problème(comment avez-vous pu par le passé faire face à ce type de situation ?) 
    • Projeter le coaché dans le futur avec son problème résolu ( si vous vous projetez dans un an, qu’est-ce qui aura changé pour vous ?)

     

     

  • Eviter l'effet interrogatoire

    Ce type de questionnement sera toutefois utilisé avec beaucoup de précaution pour éviter l’effet interrogatoire et laisser la place à la qualité de la relation et au rythme de travail nécessaire au coaché. 

    La question « pourquoi » est par exemple une question à éviter car elle pousse le coaché à se justifier, ce qui n’est pas l’objectif visé par le coach ; par exemple, le coach choisira plus volontiers « en quoi est- ce une difficulté pour vous ? »

    Cette capacité à manier avec équilibre le questionnement ouvert est donc cruciale tant pour les coachs professionnels que pour les managers qui veulent devenir manager coach.

     

     



Découvrez notre coaching