Articles sur le coaching

Le silence en coaching

Un des outils fondamentaux dans le coaching est l’écoute active.

De nombreux éléments interviennent dans la pratique de l’écoute active; on retrouve les différents types de questions, la ponctuation du discours,....

Un coach doit donc se former à l'écoute active

Coaching et silence

Nos articles sur le coaching

  • Coaching et silence
  • Le silence outil majeur du coach

    La liste serait très longue, aussi nous avons choisi de nous focaliser sur l’importance du silence. Le silence peut paraître une chose assez simple et pourtant !

    De nombreuses personnes se sentent mal à l'aise à l'idée de se trouver face à un interlocuteur et de ne rien dire......très souvent, il s’agit d'ailleurs d’une difficulté rencontrée par des coachs débutants : juste se taire, laisser l’occasion au coaché d’exprimer à la fois ses idées mais également son ressenti.

    En tant que société de coaching, pour nous, Métamorphoses, laisser le coaché évoluer à son rythme, sans le presser… ce qui éloigne du rythme souvent imposé par la vie en entreprise ou même la vie en général est une des clés d'un trajet de coaching efficace.

     

     

     

  • The power of listening

    Cette notion de silence a été développée par Bernard Ferrari dans son livre « the power of listening » dans lequel il souligne toute l’importance de l’écoute dans le monde de l’entreprise. Selon lui, le fait d’être encore plus à l’écoute (idéalement un manager devrait parler 20 % du temps dans un échange avec un collaborateur contre 80 % du temps pour le collaborateur) permet de se forger une meilleure opinion de la situation et entraine donc de meilleures prises de décisions. 

    Bernard Ferrari évoque encore le fait que la tendance à interrompre l’interlocuteur viendrait, selon lui, de l’impatience qui nous pousse à chercher trop vite à tirer des conclusions. A d’autres moments, elle viendrait plus de notre besoin de flatter notre ego.

     

     

  • La qualité relationnelle, la condition indispensable au succès du coaching

    De manière générale, pour que le silence soit « porteur », il ne suffit pas de se taire. Le silence doit être soutenu par une bonne qualité relationnelle, condition indispensable au succès d'une démarche de coaching professionnel. Cette qualité relationnelle est, selon nous, un axe de travail permanent pour le coach qu’il continuera à développer pour améliorer sa présence en relation.

    Un autre élément indispensable pour obtenir un silence "porteur" est le soutien du regard ; en effet, ce dernier peut en dire long sur l'intérêt que vous portez à quelqu'un. Ni trop soutenu, ni dans le vide, il devient un signe de reconnaissance, fait partie du lien relationnel et peut être une marque de présence rassurante. 

      

      



Découvrez notre coaching