Process Com et deuxième degré de stress

Lorsque la non satsifaction des besoins psychologiques perdure ou s'aggrave, une personne peut passer du premier niveau de stress de la Process Com au deuxième niveau.

On dit, alors, qu' elle porte un "masque", c'est-à dire que l'on ne voit plus la vraie personne mais ses comportements dysfonctionnels (+ / - ou - / +). La satisfaction des besoins psychologiques devient importante et urgente pour voir la personne retrouver un comportement et une communication constructifs et positifs (+ / +).

  

Process Communication Management Stress de deuxième degré

Découvrir les 6 types de personnalité de la Process Com

 

Les mécanismes de stress en Process Com

  • Le stress de deuxième degré
  • Les masques de la Process Com au deuxième niveau de stress

    Les masques du deuxième degré de stress de la Process Com sont au nombre de trois soit:

    • L' attaquant (masque + / -) : « je suis ok, tu n’es pas ok » donc je te critique (Travaillomane) ; ou je t'attaque : (Persévérant).
    • Le blâmeur (masque + / -) : « je suis ok, tu n’es pas ok » donc je te manipule - je t'exploite (Promoteur) ; ou je te fais des reproches (Rebelle).
    • Le geignard (masque (- / +) : « je ne suis pas ok, tu es ok »  donc je me replie sur moi-même (Rêveur); ou je me sens faible, je commets des gaffes (Empathique).

     

  • Le masque du travaillomane en stress de deuxième degré

    En stress de second degré, le Travaillomane porte un masque d'attaquant, cela reflète une position de vie : "j'ai de la valeur, tu n'as pas de valeur".

    Le Travaillomane ne reconnaît pas à son interlocuteur les capacités à penser clairement et d'organisation qu'il s'attribue.

    Sa communication peut devenir dédaigneuse. On verra le Travaillomane adopter des comportements de non délégation et de sur-contrôle.

    Le Travaillomane peut devenir un veritable point de blocage à force d'être trop tatillon et finir par se faire contourner et "by passer" par tout le monde. 

      

     

       

       

  • Le masque du persévérant en stress de deuxième degré

    En stress de second degré, le Persévérant porte un masque d'attaquant, cela reflète une position de vie : "j'ai de la valeur, tu n'as pas de valeur".

    Le Persévérant ne reconnaît, alors, pas à son interlocuteur ses propres capacités à être quelqu'un de valeur et à avoir des opinions dignes de considération.

    Sa communication peut devenir dure, voire agressive. Il tend à imposer ses convictions et à rejeter celles des autres. On dit qu'il part en croisade.

    Le Persévérant peut finir par se faire rejeter par tout le monde à force d'intolérance.  

     

     

      

      

  • Le masque du promoteur en stress de deuxième degré

    En stress de second degré, le Promoteur porte un masque de blâmeur, cela reflète une position de vie : "j'ai de la valeur, tu n'as pas de valeur". 

    Le Promoteur porte ce masque sous stress de second degré mais plutôt sous la forme de la manipulation. Il délivre par exemple le message qu'il "est spécial et peut contourner les règles ".

    Il peut adopter des comportements dans lesquels il pousse les autres à l'erreur ou à l'humiliation.  

    Le Promoteur peut finir par se faire rejeter à force d'avoir monté les uns contre les autres et d'avoir enfreint toutes les règles.

     

     

      

      

  • Le masque du rêveur en stress de deuxième degré

    En stress de second degré, le Rêveur porte un masque de geignard, cela reflète une position de vie dite "je n'ai pas de valeur, tu as de la valeur". Il est assez typique du comportement d'une personne "victime".  

    Le Rêveur porte ce masque sous stress de second degré mais plutôt sous la forme du retrait.

    Il a alors tendance à se retirer de la "scène" et à se taire. Certains Rêveurs parviennent à se faire complètement oublier.

     

     

     

     

  • Le masque du rebelle en stress de deuxième degré

    En stress de second degré, le Rebelle porte un masque de blâmeur, cela reflète une position de vie : "j'ai de la valeur, tu n'as pas de valeur". 

    Le Rebelle porte ce masque sous stress de second degré et dit à son interlocuteur que "ce n'est pas de sa faute à lui", mais que "c'est de la faute de l'interlocuteur".

    Le Rebelle peut finir par perdre toute crédibilité (l'alternance entre ses moments d'interactions ludiques lorsqu'il fonctionne bien et de perte de ses moyens lorsqu'il est sous stress peut être très désarmant pour sa hiérachie, ses parents....).

     

     

     

     

      

     

     

  • Le masque de l'empathique en stress de deuxième degré

    En stress de second degré, l'Empathique arbore un masque de geignard : "je n'ai pas de valeur, tu as de la valeur".  

    L'Empathique porte ce masque sous stress de second degré et se trouve faible, inapproprié.

    Les comportements de sur-adaptation et d'excès de gentillesse rencontrés au stress de permier degré de l'empathique vont alors 'saggraver ce qui peut mener à des comportements d'"auto-sabotage" (l'Empathique commet des erreurs qui lui amènent des signes de reconnaissance négative).

     

     

      

      

  • Comment sortir du stress de second degré

    Comme pour le stress de premier degré, la sortie de stress passe par la satisfaction des besoins psychologiques. 

    Lors de notre formation à la Process Com, vous apprendrez à identifier les séquences de stress de deuxième degré et à satisfaire les besoins psychologiques de votre interlocuteur (en veillant à communiquer selon son canal et sa perception).

     

     



Découvrez notre formation à la Process Communication Management